The Deadly Spawn


ORIGINE
USA
The Deadly Spawn Affiche

ANNEE
1983
REALISATION

Douglas McKeown

INTERPRETES
Charles George Hildebrandt
Tom DeFranco
Richard Lee Porter
Jean Tafler
Karen Tighe
James Brewster
Elissa Neil
Ethel Michelson
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Critique The Deadly Spawn
{Photo 1 de The Deadly Spawn} THE DEADLY SPAWN est une vraie série Z culte !

Un village, et plus particulièrement une famille typiquement américaine, sont terrorisés par des aliens ressemblant à des têtards armés de dents qui se reproduisent comme la peste. Ils ne savent pas que le pire est à venir car ces têtards ne sont en fait que des larves !

Réalisé au début des années 80, le seul film mis en scène par Douglas McKeown émerge et acquiert le statut de film culte grâce à la conjugaison de plusieurs éléments essentiels.

Avec son extraterrestre qui connaît différents stades de son évolution avant l'âge adulte,{Photo 2 de The Deadly Spawn} remarquons sans plus tarder que la source d'inspiration de THE DEADLY SPAWN est assurément ALIEN. Le film de Ridley Scott connaissait alors de nombreuses imitations et la manne ne s'est d'ailleurs pas encore tarie... L'année précédent le tournage de THE DEADLY SPAWN, Ted A. Bohus, le producteur, avait déjà financé un film, NIGHTBEAST, tout aussi fauché et culte et qui surfait également sur la vague de la SF post ALIEN. Le film de Douglas McKeown s'inscrit également dans cette lignée où des gamins fans de films d'horreur deviennent les héros d'une histoire qui dépasse ce qu'ils avaient vu au cinéma. Tout comme dans THE GATE ou INVADERS FROM MARS, THE DEADLY SPAWN nous balance un gamin pas comme les autres mais dont la passion va s'avérer fort utile pour contrecarrer les plans d'invasion des aliens.

Ce personnage est en fait la personnification des auteurs de THE DEADLY SPAWN dans leur chef-d'oeuvre. Grâce à la baisse des coûts de production des films au début des années 70, le marché cinématographique s'est ouvert à de nouvelles personnes pleines de talent (George A. Romero, Tobe Hooper, Sam Raimi...), et n'était donc plus seulement réservé aux businessmen avidesde profits. Ils sont en quelque sorte les pionniers de ce qui s'est passé deux décennies plus tard avec l'apparition de la vidéo.

Par conséquent, ce n'est pas un hasard s'il se dégage de THE DEADLY SPAWN une énorme générosité. Une générosité qui se retrouve au niveau du jeu des acteurs, tous enthousiastes, mais surtout dans les effets spéciaux. Fort nombreux, ils sont également ingénieux et toujours fabriqués selon le bon vieux système D. A ce titre, THE DEADLY SPAWN, est un véritable film d'école. Superbes, toujours surprenants, les effets spéciaux versent également souvent, et pour notre plus grand plaisir, dans un gore des plus craspects. Ils restent cependant toujours très soignés. On est loin, très loin de ces films amateurs qui, non seulement, économisent de la pellicule en tournant en vidéo, mais, en plus, utilisent des abats venant de chez le boucher du coin pour faire des soit disant effets spéciaux.

Non, ici, le genre est respecté et valorisé par un magnifique travail de passionnés. Dans ces conditions, même si le film demeure truffé de défauts, ce n'est sans doute pas pour rien que tout le monde, ou presque, est tombé sous le charme de ce petit bijou !

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°32
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Deadly Spawn - Edition Collector DVD Zone 2 10 €
Vous aimez The Deadly Spawn ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Deadly Spawn - Edition Collector - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    10€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €