The Devil's Chair


ORIGINE
Grande-Bretagne
The Devil's Chair Affiche

ANNEE
2006
REALISATION

Adam Mason

INTERPRETES
Andrew Howard
Pollyanna Rose
Olivia Hill
Nadja Brand
Critique The Devil's Chair
{Photo 1 de The Devil's Chair} Adam Mason a attiré notre attention lorsque l'année dernière nous avons découvert BROKEN. Tourné pour 15 000 $, entièrement en extérieur, dans un bois isolé, souvent de nuit, dans l'humidité et dans le froid, BROKEN est une oeuvre qui s'est avérée aussi traumatisante pour l'équipe du tournage que pour les spectateurs. L'histoire de cette jeune fille retenue captive par un psychopathe dans la forêt et transformée en compagne chargée de subvenir aux besoins du couple en essayant de cultiver quelques légumes apportait un souffle nouveau dans le genre.

Avec THE DEVIL'S CHAIR, Adam Mason s'attaque de nouveau au mythe du psycho-killer, avec un angle différent et toujours avec une bon{Photo 2 de The Devil's Chair} ne touche d'originalité.

Nick West vient de commettre l'irréparable. Il a assassiné sa petite amie alors qu'ils visitaient un vieil asile psychiatrique abandonné à la réputation diabolique. Nick pense qu'il est innocent et que ce sont des démons qui ont assassiné sa petite amie.

Alors qu'il est soigné depuis plusieurs années, son médecin estime qu'il peut sortir car il a accepté sa responsabilité dans la mort de son amie.

En réalité, Nick ne tarde pas à découvrir que c'est un scientifique qui a provoqué sa sortie anticipée de l'hôpital. Celui-ci veut tenter une expérience en ramenant Nick sur les lieux du crime. Avec trois autres collègues, ils se rendent tous ensemble dans c{Photo 3 de The Devil's Chair} et asile délabré afin d'y découvrir la vérité.

La principale qualité de THE DEVIL'S CHAIR est sa narration. Adam Mason fait lentement monter la pression et prend le temps de présenter les personnages ainsi que les lieux. A ce niveau, on regrettera néanmoins que la direction d'acteurs laisse tant à désirer. Suffisamment en tout cas pour qu'il se dégage du film un petit côté amateur, pourtant non justifié par le charisme des comédiens, en particulier David Grant, surnommé Dumbledore dans le film pour sa ressemblance avec le directeur de Poudlar, et surtout la craquante Louise Griffiths qu'on espère revoir régulièrement dans des films du genre.

Les décors sont également l'un des{Photo 4 de The Devil's Chair} autres points faibles du film. Peu mis en valeur, ils font en outre rarement penser à la maison de fous décrépite attendue. On a plutôt l'impression de se trouver dans un bâtiment administratif suranné.

Pour terminer sur les aspects négatifs, l'image, très vidéo, ajoute de surcroît un cachet amateur au métrage.

Ces quelques détails mis de côté, THE DEVIL'S CHAIR s'avère néanmoins à la hauteur des attentes que l'on pouvait avoir après la vision de BROKEN.

Adam Simon délivre en effet un discours rude, amer et violent sur son personnage principal. Il est très difficile de faire des louanges de ce film sans dévoiler les nombreuses surprises que réserve son scénario.

Mais l'important, c'est qu'Adam Simon nous livre un message sans concession sur les monstres qui hantent notre monde. On est très éloigné des discours habituels des films de psycho killer.

Les surprises et le message sont en outre parfaitement bien amenés. Le réalisateur nous place dans la tête de son héros et nous ouvre donc à ses réflexions par l'intermédiaire d'une voix-off judicieusement placée aux moments stratégiques.

Lors du final, une violence crue et sans pitié se déverse sur l'écran et nous assistons à tout le désespoir du monde.

C'est un film plus violent que BROKEN auquel nous avons affaire ici, plus noir aussi, et qui confirme tout le bien que l'on pouvait penser de Adam Mason.

André Quintaine
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Indie Eye
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Devil's Chair DVD Zone 1 25.94 €
The Devil's Chair DVD Zone 2 17 €
Vous aimez The Devil's Chair ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Devil's Chair - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    25.94€
  • Pochette The Devil's Chair - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    17€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €