The Invisible Ray


The Invisible Ray Affiche

ANNEE
1936
REALISATION

Lambert Hillyer

INTERPRETES
Boris Karloff
Bela Lugosi
Frances Drake
Frank Lawton
Violet Kemble Cooper
Critique The Invisible Ray
{Photo 1 de The Invisible Ray} Le Docteur Janos Rukh (Boris Karloff) est persuadé qu'il est possible de se projeter dans le temps en captant les rayons provenant du ciel, et en particulier ceux d'Andromeda. Dans son château isolé sur les hauteurs, il fait d'ailleurs la démonstration de sa théorie à deux éminents spécialistes dont son détracteur le Dr. Félix Benet (Bela Lugosi). On assiste alors à un évènement hallucinant durant lequel les spectateurs sont témoins de la chute d'un immense météore sur l'Afrique. Les scientifiques décident d'unir leurs compétences afin de se rendre sur le continent et de retrouver le météore. Le Dr Janos Rukh finit par localiser l'endroit où le météore est tombé du ciel il y a plusieurs millén{Photo 2 de The Invisible Ray} aires. En voulant étudier les rayons, il se retrouve contaminé. Désormais phosphorescent, son toucher est également mortel...

Comme le résumé peut le faire deviner, THE INVISIBLE RAY dispose d'un scénario riche, d'où sa durée plutôt longue comparée à THE RAVEN ou MURDERS IN THE RUE MORGUE par exemple. THE INVISIBLE RAY bénéficie en effet d'un scénario prolixe en rebondissements qui lui évite de tomber dans une certaine routine. Débutant dans un château que n'aurait pas renié le comte Dracula ou le Dr Frankenstein, le film se poursuit dans la jungle africaine pour se terminer à Paris où Janos Rukh finit en meurtrier psychopathe.

Nous sommes loin ici des univers gothiques auxquels nous ont habitués les films de la Universal et nous baignons ici dans de la science-fiction délirante qui rappelle plutôt les excentricités des années 50.

C'est donc avec délice que nous nous plongeons dans cette histoire où sont mis en avant les bienfaits et les dangers des rayons radioactifs. Dans une scène, il suffit à une gamine aveugle de se planter devant une machine utilisant les rayons du soleil pour retrouver la vue. Dans une autre, Janos Rukh, en contact avec les rayons du météore, luit la nuit !

John P. Fulton est le responsable des différents effets spéciaux qui ont fait la renommée du film. Si la séquence montrant la chute du météore n'est guère réaliste (la terre est plus ronde que ronde et il fait tellement beau qu'il n'y a pas un nuage à l'horizon), on ne peut s'empêcher d'être émerveillé par tant de poésie mêlée de naïveté. De même, on n'oubliera pas de citer la scène montrant la fonte des fameuses statues représentants ceux que le Janos Rukh considère comme ses ennemis.

THE INVISIBLE RAY est une autre collaboration supplémentaire entre Boris Karloff et Bela Lugosi après THE BLACK CAT et THE RAVEN. Boris Karloff est ici le personnage principal et interprète un scientifique passionné par son travail et transformé en monstre sanguinaire par peur que l'on puisse lui voler sa découverte. Bela Lugosi, en retrait, est celui que Boris Karloff soupçonne d'être un voleur. Bela Lugosi apparaît en fait tout autrement. Il interprète un « gentil » pour une fois puisqu'il ne fait que développer les recherches de son collègue pour en faire profiter la population, sans se l'accaparer. Le personnage de Boris Karloff semble donc être quelqu'un qui a perdu la raison et l'acteur nous livre une très bonne prestation dans ce domaine.

Aussi naïf qu'attachant, THE INVISBLE RAY est également une production loin d'être fauchée avec ses effets spéciaux impressionnants pour l'époque (et merveilleux aujourd'hui) ainsi que la présence de Boris Karloff et de Bela Lugosi. Doté en outre d'un scénario riche et ménageant son lot de rebondissements, THE INVISBLE RAY est un très bon divertissement.

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°27
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Vous aimez The Invisible Ray ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €