The Midnight Hour

The Return of the Living Zombies


ORIGINE
Etats-Unis
The Midnight Hour Affiche

ANNEE
1985
REALISATION

Jack Bender

INTERPRETES
Jonelle Allen
Shari Belafonte
LeVar Burton
Peter de Luise
Jonna Lee
Kevin Mc Carthy
Dick Van Patten
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes

Critique The Midnight Hour
{Photo 1 de The Midnight Hour} Un groupe de cinq amis s'apprête à fêter Halloween dans la paisible bourgade de Pitchford Cove. Parmi eux, Melissa possède la particularité d'avoir eu une ancêtre accusée de sorcellerie en 1685, une certaine Lucinda Cavender, et qui fut exécutée voici tout juste trois siècles. Les adolescents décident d'emprunter, pour s'amuser, quelques affaires au Musée de la Sorcellerie (Pitchford Cove, fondée au 17e siècle, peut être considérée comme une alternative à Salem). Ils trouvent une malle renfermant des accessoires de magie noire, dont un parchemin censé ramener Lucinda à la vie. La troupe se rend alors au cimetière et exécute le rituel. Comme ils le pensaient, rien ne se produit. Ils partent ensuite à la gigantesque party organisée par toute l'école dans un vaste manoir.

Mais après leur départ, les tombes commencent à bouger, la terre à remuer. Les morts sortent de leurs tombes, ave{Photo 2 de The Midnight Hour} c Lucinda à leur tête. Une horde de zombies, vampires et loups-garous va bientôt déferler sur Pitchford Cove...

Jack Bender, ancien acteur durant les années 1970, embraya sur la mise en scène durant la décade suivante. On lui doit la réalisation d'épisodes de séries célèbres comme PROFILER, LES SOPRANOS et ALIAS ; mais Bender est surtout connu pour avoir été, ces dernières années, l'un des producteurs et réalisateurs principaux de LOST. Dans le cinéma, il a été moins prolifique, même s'il a signé CHUCKY 3 en 1991. Six ans auparavant, il réalisait donc (pour la télévision) THE MIDNIGHT HOUR.

Le film apparaît comme un mélange empruntant autant à diverses époques qu'à plusieurs genres. Cette comédie horrifique nous plonge en effet dans l'atmosphère des films de la Universal, de par son bestiaire, mais aussi à certains classiques tels THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (1975), et surtout{Photo 3 de The Midnight Hour} le court métrage THRILLER réalisé par John Landis en 1983, et donc encore frais dans les mémoires lorsque THE MIDNIGHT HOUR est mis en chantier. Néanmoins, concernant la musique, le film évite le disco et Michael Jackson pour aborder les années 1960.

Le titre du film est à l'origine celui d'une chanson de Wilson Pickett qui deviendra très vite un standard de la soul. Musicalement, le film de Jack Bender est totalement imprégné des sixties, avec par exemple le fameux « Dock of the Bay » d'Otis Redding. Par contre, au niveau vestimentaire, le film baigne complètement dans les années 1980, avec notamment l'une des héroïnes dont le look rappelle fortement celui de Rosanna Arquette dans RECHERCHE SUSAN DESESPEREMENT, sorti lui aussi en 1985.

THE MIDNIGHT HOUR apparaît donc comme un étrange patchwork où l'horreur succède à la comédie d'une manière assez déconcertante, jusqu'à la fin o{Photo 4 de The Midnight Hour} ù le cinéaste se refuse à verser dans le « happy end ». Les rôles principaux sont tenus par de jeunes américains dont le succès a parfois dépassé les frontières, parmi lesquels Peter de Luise (la série 21 JUMP STREET), et LeVar Burton (STAR TREK : THE NEXT GENERATION). Lee Montgomery avait quant à lui joué dans BURNT OFFERINGS (Dan Curtis) ; on a pu voir également Dedee Pfeiffer dans VAMP (avec Grace Jones) et Cindy Morgan dans TRON, une production de Walt Disney.

Dans des seconds rôles (de pères de famille), on retrouve les visages familiers de Dick Van Patten (SOLEIL VERT, MONDWEST) et Kevin Mc Carthy, qui fut notamment le héros de L'INVASION DES PROFANATEURS DE SEPULTURES de Don Siegel, en 1956. Il jouera aussi dans le remake de ce film réalisé par Philip Kaufman, mais également dans HURLEMENTS, de Joe Dante.

Enfin, à titre anecdotique, on peut mentionner la présence au casting (dans l'un des rôles principaux) de Shari Belafonte, qui n'est autre que la fille du chanteur Harry Belafonte.

THE MIDNIGHT HOUR, dans son ensemble, parvient à concilier les éléments de comédie et d'horreur. Son cadre, les fêtes d'Halloween, permet certaines facilités scénaristiques, comme la possibilité que les morts se mélangent aux vivants, ces derniers pensant évidemment qu'il s'agit de personnes déguisées. Malgré son aspect « teenage movie » assumé, cette œuvre parvient à sortir du lot, comparée à d'autres productions du genre de cette époque, grâce à une très belle photographie et quelques scènes originales (un zombie chanteur d'opéra, des soldats de la Guerre de Sécession surgissant de la brume...). Et comme la plupart des acteurs sont bien dirigés, dans l'ensemble, THE MIDNIGHT HOUR constitue, somme toute, un spectacle relativement distrayant, sans être inoubliable.

Philippe Chouvel
22/08/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Return Of The Living Zombies DVD Zone 2 21.50 €
Vous aimez The Midnight Hour ?
Tags du film
Halloween
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Return of the living Zombies - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    21.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €