The Rejuvenator

Rejuvenatrix


ORIGINE
USA
The Rejuvenator Affiche

ANNEE
1988
REALISATION

Brian Thomas Jones

INTERPRETES
Vivian Lanko
John MacKay
James Hogue
Critique The Rejuvenator
{Photo 1 de The Rejuvenator} Un scientifique cherche, en compagnie de son assistante, à trouver un sérum de rajeunissement. Une de ses riches mécène cherche en effet à retrouver la jeunesse. Elle le presse et le harcèle, jusqu'à ce qu'il expérimente sur elle le produit qui semble livrer de bons résultats sur des rats. Hélas, des effets non-désirés vont survenir, et les cadavres s'accumuler.

THE REJUVENATOR est le premier film de Brian Thomas Jones, qu'il scénarise en compagnie de Simon Nuchtern. Ensuite, l'homme oeuvrera, entre-autre, pour plusieurs séries télévisées (« Sweet Valley High » et « Big Bad Beetleborgs » entre-autre).

Brian Thomas Jones expose ici la traditionnelle quête de rajeunissement, et le{Photo 2 de The Rejuvenator} s dérives scientifiques que cela peut amener. Cette fascination pur la jeunesse éternelle a souvent été exploitée, que ce soit au cinéma ou dans la littérature, l'exemple le plus connu étant sans doute l'histoire de Dorian Gray.

Entre les mains de Brian Thomas Jones et de Simon Nuchtern, cette thématique devient un petit film d'horreur, une série B horrifique assez classique dans son déroulement. Dès les premières images, le spectateur découvre un scientifique et son assistante, tous deux tellement accaparés par leurs recherches qu'ils ne font pas attention aux soucis d'éthiques. THE REJUVENATOR déroule ainsi rapidement une intrigue prévisible, et le spectateur espère que la tension r{Photo 3 de The Rejuvenator} emplacera l'originalité.

Quelques soucis, cependant, apparaissent rapidement. Le budget n'étant pas très conséquent, l'action se déroule sur quelques lieux, peuplés de très peu de figurants, si l'on excepte le bar ambiance metal des années quatre-vingt, qui est l'occasion de dévoilée une sensualité moite, ancrée, de part ses costumes, ses coiffures et sa musique, dans son époque.

Du fait de ce manque de figurants, le laboratoire où officient nos scientifiques semblent ainsi bien désert, jusqu'au final sanglant, qui le verra rempli de victimes potentielles. Si le spectateur pensait ainsi à un laboratoire à l'écart, il se retrouve tout à coup dans un hôpital. C'est ainsi que le specta{Photo 4 de The Rejuvenator} teur ressent quelques petits soucis d'écriture, alors que l'hôpital final et le lieu de début semblent différents, ou encore alors qu'il a du mal à imaginer cette bourgeoise vieillissante aller s'encanailler dans un bar metal. Cependant, ce que recherche le spectateur, finalement, c'est un monstre et quelques meurtres sanglants.

Ces derniers sont cependant assez rares, et, ainsi, le film se révèle peuplé de plusieurs longueurs. Les créatures de THE REJUVENATOR restent cependant correctes et amusantes, entre un rat mutant en animatronique, et la créature que devient la cobaye de notre scientifique. Bien que les mains en latex sont un peu trop visibles, la créature reste de toute beauté, et les quelques victimes qui se font arracher le cerveau dévoilent plusieurs séquences assez sanglantes, qui plairont à l'amateur de film d'horreur.

THE REJUVENATOR est ainsi un film qui sera bien vite oublié, du fait de son manque d'originalité et de quelques longueurs, mais qui offre quelques séquences plaisantes. Dommage que la fin de la créature soit un peu ratée ou que certaines réactions de personnages ne soient pas crédibles, car le réalisateur sait, par moment, soigner son ambiance. Entre le côté malsain du métrage alors que le rat se transforme doucement, ou la scène d'amour, entrecoupées de la transformation de l'animal, le spectateur ressent, parfois, un frisson d'horreur.

Yannik Vanesse
26/01/2014
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Yannik Vanesse
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Burbs
La Vallée du solitaire
Les Sentiers de la haine
Holocauste Nazi
Savage Weekend
Alien, le Huitième Passager
Cannibal Holocaust
Halloween (John Carpenter)
Le Masque du Démon
Zombie


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Rejuvenator (cover A) DVD Zone 2 20 €
Rejuvenator (cover B) DVD Zone 2 20 €
Vous aimez The Rejuvenator ?
Trailer The Rejuvenator
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Rejuvenator (Cover A) - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
  • Pochette Rejuvenator (Cover B) - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €