The Show Must Go On

Uahan Segye


ORIGINE
Corée du Sud
The Show Must Go On Affiche

ANNEE
2007
REALISATION

Hae Jae-rim

INTERPRETES
Song Kang-ho
Park Ji-young
Oh Dal-su
AUTEUR DE L'ARTICLE: Michaël Guarné
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Chaw
Tiger Cage 3
Tiger Cage 2
Tiger Cage
Mad Detective
Le Tombeau des Lucioles
Mulholland Drive
Old Boy
Shaun of the Dead
Taxi Driver

Critique The Show Must Go On
{Photo 1 de The Show Must Go On} Succédant à RULES OF DATING, une comédie romantique dans la veine de MY SASSY GIRL, la deuxième oeuvre de Han Jae-rim emprunte la voie du film de gangsters. Un énième polar coréen, certes, mais un polar maîtrisé à défaut d'être original.

L'excellent Song Kang-ho y incarne Kang In-gu qui, après pas mal d'années passées dans le milieu de la pègre, aimerait bien se poser tranquillement avec sa femme et sa fille. Mais le clan des Chiens auquel il appartient ne cesse de lutter contre celui des Jaguars ; difficile donc pour Kang In-gu de décrocher et d'assurer ses b{Photo 2 de The Show Must Go On} eaux jours. D'autant plus que sa dulcinée désapprouve ses activités crapuleuses et que sa fille, en pleine crise d'adolescence, le rejette constamment, quand elle ne souhaite pas sa mort...

On ne présente plus Song Kang-ho, véritable icône dans l'industrie cinématographique coréenne. L'acteur a montré plus d'une fois ses talents, notamment sous la direction de Park Chan-wook (JSA, SYMPATHY FOR M. VENGEANCE...) ou de Bong Joon-ho (MEMORIES OF MURDER, THE HOST...). Son charisme naturel permet souvent à des films sans prétention de sortir leur épingle du jeu, com{Photo 3 de The Show Must Go On} me ce fut le cas avec ANTARCTIC JOURNAL. C'est encore le cas dans THE SHOW MUST GO ON, son personnage de malfrat nonchalant étant tout de suite attachant aux yeux du spectateur. Song Kang-ho s'approprie d'emblée son personnage ; il crève littéralement l'écran et porte en grande partie le métrage sur ses épaules.

Un métrage agréable à regarder, il faut bien l'avouer. L'ambiance est globalement bon enfant, avec plusieurs scènes de rigolades entre escrocs (repas divers, soirées karaoké...). On citera notamment le passage où Kang In-gu et son frère, gangster lui a{Photo 4 de The Show Must Go On} ussi, s'aspergent mutuellement d'eau en plein restaurant comme de vrais enfants. Une scène touchante qui montre bien que Kang In-gu est quelqu'un de sensible au fond. Il a juste du mal à gérer son statut de caïd, comme le suggérera la dernière séquence, axée avant tout sur les émotions de ce personnage. La musique est bien trouvée, Yoko Kanno (COWBOY BEBOP, GHOST IN THE SHELL...) étant toujours aussi douée pour pondre des thèmes funky bien rythmés.

Han Jae-rim parvient par ailleurs à rendre l'atmosphère plus tendue lors d'affrontements ou de poursuites vraiment réussis. La séquence où Kang In-gu se voie agresser dans une supérette par deux bandits est à ce titre très prenante, le tout grâce à une mise en scène sèche très réaliste. Même chose pour la scène de l'embuscade tendue à Kang In-gu dans un hôpital ; l'homme s'en sortant in extremis face à une ribambelle d'escrocs.

THE SHOW MUST GO ON est en fin de compte une bonne surprise en provenance du Pays du Matin Calme. Certains clichés inhérents au polar ne sont pas épargnés, mais l'ensemble tient la route et le jeu de Song Kang-ho est une fois de plus impeccable.

Michaël Guarné
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Show Must Go On DVD Zone 3 27.50 €
Vous aimez The Show Must Go On ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Show Must Go On - DVD  Zone 3
    DVD Zone 3
    27.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €