The Traveler

The Traveler


ORIGINE
USA
The Traveler Affiche

ANNEE
2010
REALISATION
Michael Oblowitz
INTERPRETES
Val Kilmer
Dylan Neal
Paul McGillion
Camille Sullivan
Critique The Traveler
{Photo 1 de The Traveler} C'est le jour de Noël. Un petit commissariat de quartier coupé du monde voit arriver un mystérieux

individu. Ce dernier déclare au policier à l'accueil qu'il a commis de nombreux meurtres. Son

arrivée va déclencher d'étranges et sanglants évènements alors qu'une puissance inconnue s'abat sur

le commissariat pour en décimer les occupants.

Michael Oblowitz ne fait pas partie de ces réalisateurs à la filmographie impressionnante. Il a en fait

surtout oeuvré dans le direct to dvd. A titre d'exemple, on le trouve aux commandes d'un film avec

Adrian Paul, VAMPIRE WORLD ou encore derrière plusieurs métrages avec Steven Seagal (dont

L'AFFAIRE VAN HAKEN). Ce genre de films est certes assez marquants pour certains spectateurs

aux go{Photo 2 de The Traveler} ûts assez particuliers mais pas forcément dans le bon sens du terme pour le plus grand public.

Michael Oblowitz revient avec THE TRAVELER. Le film, comme c'est souvent le cas avec ce

genre de petites productions, emploie un acteur principal certes connu mais en perte de vitesse

depuis quelques années. L'heureux élu est ici Val Kilmer qui, si on le croise encore incarnant

des seconds rôles intéressants comme dans BAD LIEUTENANT, ESCALE A LA NOUVELLE

ORLEANS, n'a pas connu de tête d'affiche ou de grand succès depuis bien longtemps.

Un prégénérique nous montre l'enlèvement d'une petite fille, le drame au cœur de toute l'intrigue.

Après cette scène, l'histoire nous emmène directement dans le commissariat où se déroulera{Photo 3 de The Traveler} presque toute l'action. Car il s'agit effectivement d'un huis clos, autant pour des soucis d'économie

sans aucun doute que pour créer une angoisse chez le spectateur. Et cela débute plutôt bien.

Malheureusement, les personnages se révèlent assez caricaturaux. Néanmoins, l'intérêt persiste à

la présentation car la prestation des acteurs est tout à fait à la hauteur, ils sont en effet loin d'être

mauvais. Le réalisateur prend le temps de justifier l'isolement de l'endroit pour la nuit, histoire que

le spectateur comprenne que les protagonistes n'ont aucune aide à attendre de l'extérieur. Puis entre

enfin en scène Val Kilmer. L'acteur fait alors une entrée iconique, au ralenti et au son d'une musique

de circonstance. Et le rendu{Photo 4 de The Traveler} est pas mal du tout, il faut le dire. Immédiatement, tous comprennent

qu'il va mener le bal jusqu'au bout.

Et c'est évidemment ce qui va se passer. Très vite, le mystère est révélé - bien que les protagonistes

ne comprennent que beaucoup plus tard ce qui se trame réellement - et le film déroule alors devant

le spectateur un canevas d'une malheureuse prévisibilité. Menant la danse, Val Kilmer assène

d'étranges et mystérieuses paroles, et les policiers se font lentement décimer dans une ambiance

grandement paranoïaque. Les meurtres manquent d'inventivité mais sont néanmoins franchement

sanglants. On peut regretter que les effets spéciaux soient moyens, mis à part un arrachage de

langue qui lui est du plus bel effet.

Ce qu'on peut dire, c'est que le film est tout aussi dénué de surprise... que d'ennui, et ce jusqu'à

l'approche du final. Là, un retournement de situation surprend le spectateur, mais envoie aussi le

film dans une toute autre direction. Le métrage nous entraîne alors vers une apothéose de bons

sentiments mielleux.

Hélas, si le métrage n'avait pas changé ainsi de direction au dernier moment, s'il avait assumé

sa noirceur jusqu'au bout, il aurait alors pu s'agir d'un petit film, certes sans prétention, mais

plaisant comme tout, une série B appréciable. Ce final gâche quelque peu les qualités de THE

TRAVELER qui se laisse naturellement regarder mais auquel il manque un peu de savoir-faire et le

jusqu'auboutisme qu'il aurait mérité...

Yannik Vanesse
15/05/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Yannik Vanesse
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Les Egarés
Le Miroir Obscène
Les Inassouvies
Sumuru, la cité sans homme
Dark Skies
Alien, le Huitième Passager
Cannibal Holocaust
Halloween (John Carpenter)
Le Masque du Démon
Zombie


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Traveler DVD Zone 1 26.50 €
The Traveler : Le Justicier Des Ténèbres DVD Zone 2 15 €
Vous aimez The Traveler ?
Trailer The Traveler
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Traveler - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    26.50€
  • Pochette The Traveler : Le Justicier des ténèbres - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
Moteur de recherche