Thirsty for love, sex and murder

Aska susayanlar seks ve cinayet


ORIGINE
Turquie
Thirsty for love, sex and murder Affiche

ANNEE
1972
REALISATION

Mehmet Aslan

INTERPRETES
Funda Azir
Eva Bender
Yildirim Gencer
Kadir Inanir
Yavuz Ozkan
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes

Critique Thirsty for love, sex and murder
{Photo 1 de Thirsty for love, sex and murder} Le cinéma turc est encore une fois à l'honneur, avec deux oeuvres estampillées « seventies », l'une se voulant un hommage au film d'horreur gothique, et l'autre étant le remake d'un thriller italien.

Tout comme THE DEAD DON'T TALK, THIRSTY FOR LOVE, SEX AND MURDER traite également de l'un des thèmes majeurs du cinéma de genre : le giallo.

Avec Mehmet Aslan, on aborde de plein pied le cinéma-bis, l'homme étant l'un des fers de{Photo 2 de Thirsty for love, sex and murder} lance de ce cinéma populaire dans son pays. Aslan est notamment connu pour avoir réalisé plusieurs volets de la série des « Tarkan », transposition d'une bande dessinée, et dont l'un des épisodes : TARKAN VERSUS THE VIKINGS, est sorti en DVD il y a environ deux ans.

THIRSTY FOR LOVE, SEX AND MURDER n'est ni plus ni moins que la copie conforme, dans ses grandes lignes, de L'ETRANGE VICE DE MRS WARDH, réalisé par Sergio Martino{Photo 3 de Thirsty for love, sex and murder} en 1970. On y retrouve les mêmes personnages (avec des noms différents, bien sûr), la même histoire, avec juste une nuance concernant le nombre de protagonistes impliqués dans la machination dont est victime l'héroïne. Le teaser, quant à lui, avec le tueur vêtu d'un imperméable et d'un chapeau noir, avec gants et lame de rasoir, renvoie directement à 6 FEMMES POUR L'ASSASSIN, de Mario Bava, et aussi à LA PEUR AU VENTRE, de Rober{Photo 4 de Thirsty for love, sex and murder} to Bianchi Montero. A certains moments, on frise la parodie, et l'on se demande si le réalisateur n'a pas souhaité détourner les codes du genre, en insufflant dans le thriller une dose d'humour. L'érotisme est également présent, léger soit, mais la présence de corps féminins dénudés dans un film turc, à cette époque, est suffisamment rare pour être soulignée.

Contrairement à THE DEAD DON'T TALK, on ne s'ennuie pas une seule seconde dans THIRSTY FOR LOVE, SEX AND MURDER. Le rythme est beaucoup plus vif, et les bandes musicales, intégrées de façon complètement anarchique (et empruntées à divers films comme souvent dans le cinéma turc) apportent un supplément de « folie » dans ce film que l'on pourrait presque définir comme une version déjantée du film de Martino, le tout sur une durée d'à peine une heure. Un giallo comique : voilà une vraie curiosité !

Philippe Chouvel
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Turkish Horror Double Feature Epuise/out Of Print DVD Zone 2 NC €
Vous aimez Thirsty for love, sex and murder ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Turkish Horror Double Feature EPUISE/OUT OF PRINT - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    NC€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €