Ubalda all naked and warm

Quel gran pezzo dell'Ubalda tutta nuda e tutta calda


ORIGINE
Italie
Ubalda all naked and warm Affiche

ANNEE
1972
REALISATION
Mariano Laurenti
INTERPRETES
Edwige Fenech
Pippo Franco
Karin Schubert
Umberto D'Orsi
Pino Ferrara
Gino Pagnani
Critique Ubalda all naked and warm
{Photo 1 de Ubalda all naked and warm} Un chevalier revenu de la guerre et un meunier sont à la fois voisins et riches propriétaires terriens. Les deux hommes se haïssent depuis des années à cause d'une rivière qui traverse leurs terres. Ils ont aussi comme point commun d'être mariés aux deux plus belles femmes de la région, et d'être si jaloux que chacun oblige son épouse à porter une ceinture de chasteté.

Olimpio revient donc dans sa patrie, après avoir passé six mois sur les champs de bataille. Assoiffé, affamé, et privé des plaisirs de la chair depuis si longtemps, l'homme fait peine à voir, dans son armure à plaques déglinguée, arpentant péniblement la campagne. En chemin, il rencontre un moine qu'il tente de dévaliser. Mais l'homme de Dieu a le dernier mot, et finalement la réconciliation a lieu autour d'un bon repas. Olimpio raconte ses mésaventures, et confie au moine qu'avant de partir à la guerr{Photo 2 de Ubalda all naked and warm} e, il a fait faire par le forgeron du village une ceinture de chasteté pour que sa femme, Fiamma, lui reste fidèle.

Cela n'empêche pas le mari jaloux, le lendemain, de tenter sa chance auprès d'une fermière pas farouche. Mais le moine intervient, et lubrique comme il se doit, confesse à sa manière la jolie paysanne ravie de l'aubaine.

Finalement, au bord de l'épuisement, Olimpio retrouve sa demeure et sa tendre épouse. Celle-ci fait mine d'être ravie de le retrouver, mais refuse de s'offrir à lui, argumentant qu'un délai de plusieurs semaines est nécessaire afin d'envisager la conception d'un enfant sous les meilleurs auspices. Contraint à l'abstinence, notre soldat apprend que son ennemi juré, le meunier (et voisin) Oderisi, s'est remarié après une longue période de veuvage .

Comme le père d'Olimpio, notaire de son état, souhaite régler une fois pour toutes le co{Photo 3 de Ubalda all naked and warm} nflit qui oppose les deux hommes, une rencontre est finalement organisée. C'est là qu'Olimpio va rencontrer la nouvelle femme du meunier, Ubalda, et en tomber fou amoureux. Dès lors, Olimpio va utiliser tous les stratagèmes possibles et imaginables afin de coucher avec la femme de son ennemi juré...

UBALDA est l'un des nombreux exemples de sexy-comédies qui ont déferlé durant les années 1970 en Italie. Le réalisateur, Mariano Laurenti, est d'ailleurs l'un des spécialistes du genre puisqu'on lui doit toute une flopée de « Profs », « Lycéennes », « Infirmières » et autres « Toubibs » qui ont permis à plusieurs générations de découvrir les courbes avantageuses des Edwige Fenech, Gloria Guida, Nadia Cassini ou Carmen Russo. Et que dire de cet UBALDA, sinon qu'il s'inscrit dans la lignée des autres et respecte les codes du genre : les femmes sont très belles et infidèles,{Photo 4 de Ubalda all naked and warm} les maris sont cocus, laids et stupides, les gags récurrents et situés généralement au niveau de la ceinture ; enfin l'érotisme est présent autant que léger.

Néanmoins, UBALDA, ALL NAKED AND WARM présente l'avantage de se dérouler au Moyen-Age, ce qui donne à cette comédie un côté dépaysant, une vision en quelque sorte parodique du DECAMERON. La campagne italienne est superbe, tout autant que les héroïnes du film. Pour une fois, les insupportables Lino Banfi et Alvari Vitali sont absents du générique, ce qui n'empêche pas les acteurs incarnant Olimpio et Oderisi de se laisser aller à quelques grimaces et pitreries d'usage, héritées de la Commedia dell'Arte. Dans le rôle d'Olimpio, Pippo Franco aura le plaisir de retrouver sa partenaire Edwige Fenech l'année suivante dans MADEMOISELLE CUISSES LONGUES, de Sergio Martino. Mais les deux vedettes du film sont évidemment les actrices Edwige Fenech et Karin Schubert. La première sortait tout juste d'une série de gialli réalisés par Sergio Martino, et allait devenir par la suite la vedette attitrée de la sexy-comédie. La seconde, que la France avait pu connaître par le biais de LA FOLIE DES GRANDEURS, aura une trajectoire bien différente. D'abord impliquée dans des films érotiques de qualité (comme LA PUNITION), Karin Schubert amorcera un virage radical en 1985 en tournant dans des pornos de seconde zone. Un vrai gâchis en vérité, d'où ce plaisir de la retrouver dans cette comédie, au sommet de sa gloire et de sa beauté, et en compagnie d'Edwige Fenech (UBALDA est d'ailleurs le seul film où on les voit réunies à l'écran).

Rajoutons que la musique a été composée par le talentueux Bruno Nicolai, et l'on a au final un petit film qui ne vole pas très haut mais qui se regarde sans déplaisir.

Philippe Chouvel
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'antéchrist
Death by Invitation
Dungeon of Harrow
Sexcula
Night of Dark Shadows
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Que Gran Pezzo Della Ubalda Tutta Nuda E Tutta Calda DVD Zone 2 26.45 €
Ubalda, All Naked And Warm DVD Zone 1 19 €
Vous aimez Ubalda all naked and warm ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette QUE GRAN PEZZO DELLA UBALDA TUTTA NUDA E TUTTA CALDA - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    26.45€
  • Pochette Ubalda, All Naked and Warm - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    19€
Moteur de recherche