Ugly nasty people

Brutti e cattivi


ORIGINE
Italie-France-Belgique
Ugly nasty people Affiche

ANNEE
2017
REALISATION

Cosimo Gomez

INTERPRETES
Claudio Santamaria
Marco D'Amore
Sara Serraiocco
Simonico Matrucci
Narcisse Mame
Aline Belibi
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Delvaux
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Les garçons sauvages
L'emprise des ténèbres
Tokyo Vampire hotel
Ni juge, ni soumise
Le démon de Laplace
Conan le Barbare
C’est Arrivé Près De Chez Vous
Marquis
Princesse Mononoke
Sacré Graal

Critique Ugly nasty people
{Photo 1 de Ugly nasty people} Un cul de jatte et sa femme manchot s'associent avec le jamaïcain Merda (parce qu'il pue du bec) et le nain Cico (qui , de sa langue, « mouline la chatte des filles ») pour dérober quatre millions d'euros à la mafia chinoise. Mais c'est peu dire qu'ils n'ont pas vraiment l'intention de partager équitablement le magot. L'idée serait plutôt de simplifier l'équation en éliminant certains d'entre eux, voire tous. Bon, y'a intérêt à pas se rater, parce que les survivants apprécient généralement moyennement la trahison.

Ah c'est clair, on n'est pas vraiment sur le même registre que dans INTOUCHABLE. Pour{Photo 2 de Ugly nasty people} tant, vu l'affliction de l'épouse, on se retient de crier « pas de bras, pas de chocolat », surtout lorsqu'elle fricote avec un prêtre africain.

AFFREUX SALES ET MECHANTS (BRUTTI, SPORCHI E CATTIVI). La référence est là par contre immédiate et assumée puisque le titre original d'UGLY NASTY PEOPLE est... BRUTTI E CATTIVI. Ici aussi, on côtoiera une bande de bras cassés, aussi mauvais qu'avaricieux. Sauf qu'au lieu de s'entredéchirer pour la pension du chef de famille, ils entendent dérober le butin à leurs complices, et de préférences en éliminant lesdits complices.

La seconde référence est évid{Photo 3 de Ugly nasty people} emment FREAKS de Tod Browning (1932), film matriciel lorsqu'il s'agit de handicapés. Ce n'est donc pas un hasard si le cul de jatte d'UGLY NASTY PEOPLE est issu d'un cirque qui n'intervient pourtant jamais vraiment dans l'intrigue : cet élément de contexte entend inscrire le film dans la filiation de FREAKS qui, rappelons-le, voyait aussi éclore la traitrise au cœur du mariage.

Mais si on gratte un peu, on identifie une troisième référence : ACTION MUTANTE d'Alex de la Iglesia. Le film qui a signé le renouveau du cinéma de genre espagnol présentait aussi son lot de mutants et de handicapés pour le moins teigneux et remontés. UGLY NASTY PEOPLE signera-t-il le renouveau du cinéma de genre italien. La tendance est positive puisqu'un an plus tôt, JEEG ROBOT avait en tous cas emporté la mise dans nombre de festivals. Mais comme on annonce ce renouveau italien à chaque production, on attendra un peu avant de chanter alléluia.

D'autant plus que, tout rigolo qu'il soit, UGLY NASTY PEOPLE n'est pas parfait. Son dernier acte échoue à faire monter la tension et résout assez platement ses enjeux. En outre, la prostituée africaine, seul personnage positif et utilisé donc en contrepoint, manque cruellement de caractérisation et s'incruste artificiellement dans le reste de l'intrigue.

Dommage, car tout le reste nous emporte dans une tornade de rire et de moments drolatiques. On s'esclaffe des malheurs de nos bras cassés (voire « bras manquant ») et de leurs truanderies diverses. Les scénaristes se sont bien amusés et nous emportent dans leurs délires.

Lancé mondialement au festival de Venise, UGLY NASTY PEOPLE était présenté deux jours plus tard en première internationale à l'Etrange festival 2017. A ce stade, et sous réserve des limites pointées plus haut, on lui prédit une belle carrière.

Philippe Delvaux
31/10/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
Vous aimez Ugly nasty people ?
Trailer Ugly nasty people
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €