Undead


ORIGINE
Australie
Undead Affiche

ANNEE
2004
REALISATION

Michael Spierig
Peter Spierig

INTERPRETES
Felicity Mason
Mungo McKay
Rob Jenkins
Critique Undead
{Photo 1 de Undead} Paisible village d'Australie, Berkley est la cible d'une pluie de météorite transformant les habitants en créatures assoiffées de sang. René, une charmante brunette, tente de rejoindre la grande ville la plus proche. Pourchassée par une horde de zombies elle se réfugie dans la ferme la plus proche. Celle-ci appartenant à Marion, un illuminé persuadé d'avoir pour mission de sauver l'humanité. Rejoints par d'autres survivants, ils vont devoir faire face ensemble à cette apocalypse zombie.

Premier film du duo, Peter et Michael Spierig, UNDEAD, a connu un certain succès lors de sa sortie en DVD, grâce à un humour décalé et aux références cinéphiliques mobilisées par le film. Quelques années plus tard, les deux réalisateurs, replongent et m{Photo 2 de Undead} ettent en scène DAYBREAKERS, un film de science fiction soutenu par un scénario dense et rythmé. Une série B qui a marqué les esprits l'année de sa sortie.

Revenons maintenant à UNDEAD et plus particulièrement à son casting. C'est Felicity Mason qui interprète le rôle de René, une actrice peu connue du cinéma, elle avait cependant joué il y a plusieurs années dans le film RESIDENT ALIEN de Jonathan Nossiter aux côtés de John Hurt. Mungo McKay joue le rôle de Marion, le paysan persuadé de devoir sauver le monde. L'acteur a fait plusieurs petits rôles dans différentes séries B de qualité relative comme MALIBU SHARK ATTACK, ou encore PUNISHMENT. Notons qu'il interprète un rôle secondaire dans le second film des réalisateurs Michael et Pet{Photo 3 de Undead} er Spierig. Enfin Rob Jenkins, interprète le rôle de Wayne, un autre survivant un peu attardé qui accompagne notre équipe. Un acteur tout simplement inconnu des écrans.

Le jeu des acteurs pourrait être trop facilement caractérisé de mauvais. Un mélange entre ALIEN APOCALYPSE et LEPRECHAUN 4, mais dans ce genre de film l'interprétation n'a « aucune importance ». Elle est même plutôt l'occasion d'apporter une ambiance grand guignolesque au film, un caractère déjanté et improbable typique de ce genre de production et qui en font toute la gloire.

Ce sont principalement les dialogues farfelus et complètement absurdes qui donnent une ambiance complètement déjantée au film. Les scènes d'action testostéronées s'enchaînent alors dans le rythm{Photo 4 de Undead} e des interactions sans queue ni tête des protagonistes. Le scénario qui tourne à la moindre occasion au ridicule n'est cependant pas aussi évident qu'on pourrait le penser et réserve quelques rebondissements parfaitement savoureux.

Le film n'est pas non plus dénué de bonnes idées de mise en scène, jouant habillement avec les ralentis et les hors champs, UNDEAD n'est pas seulement un divertissement fun, c'est une sorte de bac à sable où l'on invente, teste et parodie des techniques avec sagacité et savoir-faire. Si les références habituelles sont présentes, BAD TASTE, LA NUIT DES MORTS VIVANTS, EVIL DEAD, et d'autres, l'ingéniosité du scénario que nous ne révélerons pas, tend à mélanger différents genres et à créer un univers personnel et franchement sympathique. UNDEAD n'est ainsi pas un ersatz, c'est une vraie œuvre cinématographique qui s'est nourrie d'un ensemble de films chéris par les cinéphiles, mais aussi de l'ingéniosité et l'intelligence de ses réalisateurs.

On retiendra les effets spéciaux cheaps, qui selon la légende ont été réalisés par les deux metteurs en scènes sur leur ordinateur personnel.

UNDEAD est donc un film atypique, fun et bourré de bonnes idées. Ce sont surtout des dialogues succulents de drôlerie qui feront la force du métrage. Mais rappelons-le, UNDEAD est plus qu'une simple série B, c'est un film de cinéphiles pour les cinéphiles. Une petite production rythmée, drôle et très rafraîchissante, en somme tout ce qu'on demande au genre.

Mazel Quentin
13/09/2013
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Mazel Quentin
SES DERNIERS ARTICLES
L'Étrange Festival 2015
Moonwalkers
The Visit - Une rencontre extraterrestre
Upstream Color
Chernozem

Vous aimez Undead ?
Trailer Undead
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €