Undead


ORIGINE
Australie
Undead Affiche

ANNEE
2003
REALISATION

Michael Spierig
Peter Spierig

INTERPRETES
Felicity Mason
Mungo McKay
Rob Jenkins
Critique Undead
{Photo 1 de Undead} Annoncé comme le délire gore de l'année, UNDEAD s'avère finalement bien décevant face à ses prédécesseurs. C'est plus du bête copiage que de l'inspiration. Le film se déroule dans un petit village isolé. Tout le monde vaque à ses occupations quotidiennes jusqu'à ce que, soudain, le ciel s'enflamme. Une météorite s'abat sur une pauvre mémé dans le fond de l'écran. Quelques secondes plus tard, elle se relève, titubant, un trou béant dans son ventre. Elle s'est transformée en zombie, l'invasion extra-terrestre a com{Photo 2 de Undead} mencé.

Quelques personnages se rencontrent alors qu'ils fuient ces zombies et nous allons les suivre tout au long de ce film qui louche terriblement du côté du BAD TASTE de Peter Jackson, au début en tout cas. Les effets gores sont nombreux, toujours rigolards et le réalisateur se la joue grave dès qu'il dégotte une idée qu'il estime astucieuse. L'un des personnages se retrouve par exemple face à une porte fermée à clé. La caméra s'élève et montre que la clé est cachée juste au-dessus de la porte. Une petite é{Photo 3 de Undead} tincelle apparaît pour appuyer sa présence. Toute la première partie du film se déroule de la sorte. UNDEAD se veut débridé, furieux, drôle, speed... mode, quoi. En réalité, UNDEAD paraît surtout être in imaginatif. On a déjà vu tout ça cent fois et avec moins de prétention. UNDEAD est également trop académique, sans inspiration. Il ne fait que copier et cela sans âme. Il choisit de mettre en scène des personnages stéréotypés et donc ultra-risibles. Il y a le flic grande gueule tout content de pouvo{Photo 4 de Undead} ir exercer son pouvoir sur quelqu'un, la femme enceinte complètement cruche, etc... Aucun ne s'avère être particulièrement intéressant. Ils sont trop prévisibles.

Après un début où le film frise l'insupportable, UNDEAD montre néanmoins quelques qualités dans sa seconde moitié. Outre la fin qui, sans être surprenante, est quand même moins conventionnelle que le reste, UNDEAD réussit malgré tout à aligner quelques idées sympathiques. Malheureusement, ce ne sont que des images rares qui surnagent dans une soupe particulièrement indigeste. Dans sa deuxième partie, UNDEAD oublie un peu le style BAD TASTE et nos protagonistes font du surplace. On s'ennuie ferme, très ferme même et ce ne sont pas les quelques trouvailles qui réussissent à sauver un triste film.

Un peu trop "m'as-tu vu" pour être honnête, UNDEAD est une franche déception. Rarement aussi original que son style aimerait le laisser croire, UNDEAD est un sous-sous-produit qui, au mieux, distraira ceux qui n'en attendent pas grand-chose.

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°16
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Undead DVD Zone 2 18.00 €
Undead DVD Zone 2 26.40 €
Undead DVD Zone 2 28.86 €
Undead BLURAY Zone B NC €
Vous aimez Undead ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette UNDEAD - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    18.00€
  • Pochette UNDEAD - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    26.40€
  • Pochette Undead - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    28.86€

  • BLURAY Zone B
    NC€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €