Urban Flesh


ORIGINE
Canada
Urban Flesh Affiche

ANNEE
1999
REALISATION

Alexandre Michaud

INTERPRETES
Martin Dubreuil
Mireille Leveque
KM Lavigne
Anthony Pereira
Critique Urban Flesh
{Photo 1 de Urban Flesh} Curieuse personnalité que celle d'Alexandre Michaud. Ce Québécois est en effet agent de change le jour et réalisateur/producteur/scénariste et monteur de bandes outrageusement gore la nuit. Officiant notamment pour la société Helltimate Studios qui a distribué et co-produit tous ses films, Michaud est un maître de l'underground, sincère et généreux.

URBAN FLESH est son premier film, un coup d'éclat, une explosion de sang et de tripes qui a éclaboussé toutes les petites productions indépendantes aux limites de l'amateurisme.

Lors de sa sortie en 1999, le film est un succès immédiat (toute proportions gardées vu le public cible) grâce à un bouche à oreille plus que positif.

Mais le revers de la médaille arrive bien{Photo 2 de Urban Flesh} vite et la réputation sulfureuse du film le précède et joue contre lui puisque URBAN FLESH sera interdit en Allemagne, en Angleterre et comme nul n'est prophète en son pays, au Canada.

Huit ans plus tard, une nouvelle chance est donnée au film de retrouver un public puisqu'il est remonté par son auteur, l'image est retravaillée ainsi que la bande originale qui fait appel à de nouveaux groupes de la scène métal. Plus court de vingt minutes que la première version, ce nouvel URBAN FLESH conserve toutes ses fameuses et insoutenables scènes gore mais confère un nouveau rythme à son histoire.

Quatre amis cannibales, deux hommes et deux femmes, se mettent en quête de victimes fraîches à dévorer toutes les semaines. Les{Photo 3 de Urban Flesh} femmes draguent, les hommes arrivent et le quatuor torture avant de dévorer. Jusqu'au jour où un flic coriace, l'inspecteur Blake, se lance à leurs trousses...avant de se rendre compte qu'eux-mêmes sont à ses trousses.

Qui trouvera l'autre en premier ?

Le générique prévient d'emblée : le film est dédié à la mémoire de Lucio Fulci décédé peu de temps avant le tournage (bien que sorti en 1999, le film a été tourné en 1997). Ainsi, niveau gore, le spectateur sait à quoi s'attendre...et il n'est jamais déçu !

Tortures diverses et variées, membres arrachés, éventration, organes dévorés...et même un fœtus joyeusement partagé en quatre pour un petit encas (on ne peut s'empêcher de penser à Joe d'Amato et à son ANTH{Photo 4 de Urban Flesh} ROPOPHAGOUS). Fort d'effets inventifs et très réussis (surtout au vu d'un budget quasi-inexistant) le film à le mérite de tenir la route sur près d'une heure vingt. Outre un gore premier degrés efficacement mis en scène, URBAN FLESH peut se targuer d'une photo assez travaillée malgré un format de tournage en vidéo (nous sommes en période pré-numérique) qui ne lui rend pas justice, et reste, à ce titre regardable sans vraiment de gêne contrairement à d'autres films de genre indépendants de l'époque.

L'interaction entre les membres du casting fonctionne à merveille et les méfaits de cette bande, de part des comédiens convaincants et un filmage vidéo granuleux, renvoi au mythe des snuffs movies soit-disant tournés par la famille Manson.

Cette part de réalisme cru en fait un film coup de poing...mais qui, même remonté, conserve un rythme inégal et demeure assez répétitif sur l'ensemble.

L'enquête n'avance pas plus vite que dans un polar télé allemand de l'après-midi, même si le charisme de K.M Lavigne évite que l'on s'ennuie ferme.

Mais passons. Tout film culte n'est jamais à cent pour cent parfait. URBAN FLESH est un petit film de genre indépendant qui a gagné ses galons grâce à la motivation d'une équipe de trublions qui est toujours aussi motivée dix après.

A l'heure du numérique qui permet à certains de tourner du Z à la pelle sans assumer ce qu'ils font, revoir un film d'une telle sincérité est un réel plaisir.

Nassim Ben Allal
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Indie Eye
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nassim Ben Allal
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
John dies at the end
Cul-de-sac
Répulsion
La charge de la brigade légère
Mondwest
Les Aventures de Jack Burton
Les Frissons de L’angoisse
The Killer
The Thing
Y’a-t-il Un Pilote Dans L’avion?


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Urban Flesh Epuise/out Of Print DVD Zone 1 NC €
Vous aimez Urban Flesh ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Urban Flesh EPUISE/OUT OF PRINT - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    NC€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €