Very Cold Trip


ORIGINE
Finlande
Very Cold Trip Affiche

ANNEE
2010
REALISATION

Dome Karukoski

INTERPRETES
Jussi Vatanen
Jasper Pääkkönen
Timo Lavikainen
Pamela Tola
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nassim Ben Allal
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
John dies at the end
Cul-de-sac
Répulsion
La charge de la brigade légère
Mondwest
Les Aventures de Jack Burton
Les Frissons de L’angoisse
The Killer
The Thing
Y’a-t-il Un Pilote Dans L’avion?

Critique Very Cold Trip
{Photo 1 de Very Cold Trip} Auréolé du Grand Prix du Jury et du Coup de Cœur de la Profession au Festival de l'Alpe d'Huez 2011, VERY COLD TRIP débarque en France précédé d'une réputation plus que flatteuse. Première comédie d'un jeune réalisateur finlandais jusqu'ici habitué aux drames (et aux premières places au box-office de son pays, ce qu'a confirmé VERY COLD TRIP), il serait dommage de passer à côté à cause de son titre français voulant surfer sur le succès d'une excellente comédie américaine. Le titre original de ce film chaleureux venu du froid, pourrait se traduire par UNE ODYSSEE LAPONNE, ce qui colle davantage à la trajectoire des personnages principaux, qui vont{Photo 2 de Very Cold Trip} vivre en une nuit une aventure qui conditionnera leur vie future.

Janne, trentenaire à l'allure d'un ado retardé, ne fait rien de ses journées. Depuis la fermeture de l'entreprise qui l'employait voilà plus de cinq ans, Janne déprime gentiment en profitant d'être nourri, logé et blanchi par Inari, sa fiancée. Mais alors qu'elle le charge gentiment de lui trouver un décodeur pour sa télé, Janne rate sa mission, trop occupé à passer du temps avec ses copains. Pour Inari, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase : refusant d'entendre les excuses de Janne, elle le charge de lui trouver coûte que coûte un décodeur, sinon elle le quitte. Face à cet ul{Photo 3 de Very Cold Trip} timatum, le jeune homme va être obligé de se secouer, d'autant que la nuit tombe et que les magasins sont en train de fermer. Une seule solution : emprunter la voiture de l'un de ses copains et rallier la boutique de son beau-père, située à 200 kilomètres de là...

S'il partage une construction propre au récit initiatique avec VERY BAD TRIP ou encore AFTER HOURSE, VERY COLD TRIP se démarque de ses modèles en trouvant son propre ton, caractéristique d'un humour venu du nord de l'Europe. Ancré dans le quotidien finlandais par le biais d'une magnifique introduction à la drôlerie désespérée, VERY COLD TRIP, sous ses airs de teen-movie sur le tard, est en fa{Photo 4 de Very Cold Trip} it un survival où la menace ne provient ni d'un homme, ni d'un animal ou d'un monstre, mais simplement de la pression sociale et des conditions de vie. Dans un pays où le chômage peut toucher jusqu'à quarante pourcent de la population par endroits et le soleil ne jamais se lever en hiver, il paraît difficile de continuer à vivre quand tout va bien, mais quand en plus les choses dérapent... . Ainsi, VERY COLD TRIP délivre un message positif par le biais de personnages soudés par une indéfectible amitié, déterminés à passer outre l'adversité en allant puiser au fond d'eux des ressources insoupçonnés, ce qui donne lieu à des passages absolument hilarant, oscillant entre absurde et comédie de mœurs comme en témoigne les séquences du renne et de la piscine. Les personnages font appel à ce que les finlandais nomment le « Perkele », sorte d'expression que l'on pourrait traduire par « avoir la gniak » et reprennent petit à petit le contrôle de leur destinée. Mis en image avec pertinence, dotée d'une très belle photographie mettant en valeur des paysages naturels incroyablement cinégéniques, VERY COLD TRIP s'avère être une sympathique comédie qui, si elle ne révèle pas grand-chose de neuf quand au sens de la vie et à la façon de le trouver, délivre néanmoins son message avec une bonne humeur communicative.

Nassim Ben Allal
24/01/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
Vous aimez Very Cold Trip ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €