Watch me when I kill

Il gatto dagli occhi di giada


ORIGINE
Italie
Watch me when I kill Affiche

ANNEE
1977
REALISATION

Antonio Bido

INTERPRETES
Corrado Pani
Paola Tedesco
Franco Citti
Fernando Cerulli
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le Toboggan de la mort
La Kermesse des aigles
Sauvez le Neptune
Les sorcières de Salem
Lady Libertine
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer

Critique Watch me when I kill
{Photo 1 de Watch me when I kill} Etonnant parcours que celui d'Antonio Bido qui, à moins de 30 ans, se lance dans l'aventure du long-métrage en adaptant un de ses propres scénarios. Mais, afin de satisfaire les investisseurs, Bido se plie à plusieurs contraintes et transformer son intrigue pour la conformer aux standards du giallo. En effet, si le genre est alors déclinant (son bref âge d'or date du tout début de la décennie), les producteurs jouent la parenté avec l'œuvre de Dario Argento et misent, probablement, sur un espéré retour du thriller italien suite à la réussite des FRISSONS DE L'ANGOISSE.

Bido, de son propre aveu, ne connaît pratiquement rien au giallo mais accepte de marcher sur les traces d'Argento et réécrire son script pour le rapprocher de la fameuse « trilogie animalière » du maestro. Afin d'assumer cette référence, le film qui, au départ, devait s'intituler « Commissione omici{Photo 2 de Watch me when I kill} dio » se voit rebaptisé « Il gatto dagli occhi di giada » (soit, grosso modo, « le chat aux yeux de jade »).

Un groupe de musiciens inconnus baptisés Trans Europa Expres (un hommage transparent à Kraftwerk) compose une bande originale qui reproduit de manière talentueuse les tics des Goblin. En réalité le groupe comprend des personnalités du prog italien comme Adriano Monteduro, Glauco Borelli, Mauro Lusini et Gianfranco Coletta qui opèrent ici, incognito.

Cette tatouille opportuniste aurait du, logiquement, aboutir à un hommage piteux ou à une auto-parodie ratée mais, contre toutes attentes, le savoir-faire du cinéaste sauve les meubles et WATCH ME WHEN I KILL se révèle une sympathique petite réussite. A la manière des premiers Argento, l'intrigue débute par un crime mystérieux et plonge quelques personnages au cœur d'une complexe série de meurtres. Comme souvent, un témoin involontaire devient la cible de l'assassin et se voit, dès lors, obligé d'enquêter pour assurer sa survie.

Tout commence par la mort d'un pharmacien, Mr Dezzan, qui, depuis quelques temps, recevait des appels téléphoniques menaçants. Une jeune danseuse, Mara, stoppe à l'officine de Dezzan mais lorsqu'elle veut y entrer, un inconnu lui répond, derrière la porte close, que la pharmacie est fermée.

Peu après, Mara renoue avec un de ses anciens amants, Lukas, et se réfugie chez lui après une agression. Apparemment, l'inconnu croisé à la pharmacie craint que Mara ne puisse l'identifier. Hélas, celle-ci en est incapable et son ami Lukas va devoir la tirer de ce mauvais pas. Bientôt, il apparaît qu'un des voisions de Mara, Mr Bozzi, était jadis membre d'un jury d'assisse en compagnie du défunt Dezzan. Or, l'homme qu'ils ont condamné à une lourde peine de prison, Pasquale Ferrante, vient de s'évader. Après la mort d'autre personne ayant siégé au tribunal, les soupçons se précisent à l'encontre de Ferrante. Lukas continue cependant ses investigations et flairer une machination visant à incriminer Ferrante. Et si l'assassin tuait pour de tout autres motifs?

Pas vraiment original ni innovant, WATCH ME WHEN I KILL n'en demeure pas moins un giallo intéressant et plaisant à suivre. En dépit d'invraisemblances criantes et de coïncidences poussant très loin le principe de la « suspension d'incrédulité », Antonio Bido livre un spectacle tonique au rythme maîtrisé excepté quelques longueurs et un léger ventre mou durant sa partie centrale.

Si WATCH ME WHEN I KILL adopte une construction très traditionnelle (crime mystérieux, témoin menacé trouvant refuge auprès d'un apprenti détective, suspects nombreux, meurtres successifs), notons que, contrairement aux habitudes, la plupart des victimes sont ici masculines. Le bodycount est, par ailleurs, étonnamment peu élevé et les scènes de meurtres graphiquement sobres, ce qui pourrait décontenancer les aficionados de l'épouvante et du gore.

Les motivations du tueur, par contre, se révèlent originales et crédibles au point que ses actes apparaissent excusables lors d'un climax surprenant qui joue essentiellement sur l'émotion. Malheureusement, cette ultime confrontation entre le détective et l'assassin parait précipitée et insuffisamment développée quoique cette conclusion ait le mérite d'éclaircir tous les points encore sombres du scénario.

Si Bido fera mieux avec son giallo suivant (TERREUR SUR LA LAGUNE), ce plaisant WATCH ME WHEN I KILL s'inscrit parmi les jolies réussites du genre et les amateurs y trouveront sans nul doute leur compte. A découvrir.

Frédéric Pizzoferrato
07/11/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Die Stimme Des Todes DVD Zone 2 19 €
Die Stimme Des Todes (dvd + Bluray - Cover A) BLURAY Toutes zones 35 €
Die Stimme Des Todes (dvd + Bluray - Cover B) BLURAY Toutes zones 35 €
Die Stimme Des Todes (dvd + Bluray - Cover C) BLURAY Toutes zones 35 €
Die Stimme Des Todes (dvd + Bluray - Cover D) BLURAY Toutes zones 35 €
Il Gatto Dagli Occhi Di Giada DVD Zone 2 20 €
Vous aimez Watch me when I kill ?
Trailer Watch me when I kill
Tags du film
Giallo
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Die Stimme des Todes - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    19€
  • Pochette Die Stimme des Todes (DVD + Bluray - Cover A) - BLURAY  Toutes zones
    BLURAY Toutes zones
    35€
  • Pochette Die Stimme des Todes (DVD + Bluray - Cover B) - BLURAY  Toutes zones
    BLURAY Toutes zones
    35€
  • Pochette Die Stimme des Todes (DVD + Bluray - Cover C) - BLURAY  Toutes zones
    BLURAY Toutes zones
    35€
  • Pochette Die Stimme des Todes (DVD + Bluray - Cover D) - BLURAY  Toutes zones
    BLURAY Toutes zones
    35€
  • Pochette Il Gatto Dagli Occhi Di Giada - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €