Whisper


ORIGINE
USA
Whisper Affiche

ANNEE
2007
REALISATION

Stewart Hendler

INTERPRETES
Josh Holloway
Sarah Wayne Callies
Michael Rooker
Blake Woodruff
Teryl Rothery...
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Côte
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La Galaxie de la Terreur
Holmes et Yoyo
Flic ou Zombie
Fear the Walking Dead - Saison 1
The Crater Lake Monster
Dark City
Ed Wood
Le Crime Farpait
Le Sixième Sens
Spider-Man 3

Critique Whisper
{Photo 1 de Whisper} Pour Max et Roxanne, le plan était simple: kidnapper le petit David et attendre avec leurs partenaires la rançon que la famille, sans l'ombre d'un doute, verserait. Hélas, l'enfant se révèle avoir des facultés paranormales. Très vite, les kidnappeurs deviennent les victimes de cet être maléfique.

A première vue, WHISPER s'engage sur les sentiers battus du thriller avec ce couple contraint de prendre part à un acte criminel pour éponger ses dettes. Pourtant, de fil en aiguille, le récit dérive vers le fantastique, ce qui l'empêche de sombrer dans un canevas archi-rebattu.

Ainsi, lors de son premier acte, Stewart Hend{Photo 2 de Whisper} ler se focalise avant tout sur le groupe de ravisseurs, et plus particulièrement sur Max et Roxanne, interprétés par Josh Holloway (alias Sawyer dans la série « Lost ») et Sarah Wayne Callies (déjà aperçue dans « Prison Break » et maintenant dans « The Walking Dead »). Un couple solide qui traverse une mauvaise passe financière, à tel point qu'ils voient dans le kidnapping du jeune David, leur planche de salut. Lors de cette partie du métrage, tout laisse croire à un simple suspense perçu du point de vue des ravisseurs: les scènes avec la police et la famille de David se font rares, presque superficielles.

D'ailleurs,{Photo 3 de Whisper} là où le métrage gagne en épaisseur, c'est justement dans la description des liens qui se tissent au sein du groupe de malfaiteurs, mené par un Michael Rooker qui a traumatisé le public de HENRY, PORTAIT OF SERIAL KILLER en 1986. Contrainte à l'isolement, la petite bande parvient à cohabiter non sans une certaine tension. On aurait pu s'attendre à ce que l'un d'eux, en raison de sa nervosité, devienne un poids pour l'équipe (et accessoirement énervant pour le spectateur à cause du cabotinage de l'acteur), or, il n'en est rien, puisque chacun fait preuve de retenue.

Dès lors, il faut attendre le second acte et la découv{Photo 4 de Whisper} erte des pouvoirs de l'enfant pour qu'une nouvelle dynamique relance le récit. On s'en doute, les relations dans le groupe se fissurent (David parvient à manipuler ses ravisseurs) et les scènes de morts s'enchaînent avec une certaine efficacité. Hendler parvient d'ailleurs à marquer quelques points avec une scène sur un lac gelé: l'un des ravisseurs doit traverser la surface prête à se briser, sous peine de finir dans la gueule d'un loup, sous le regard malveillant du petit David.

Toutefois, on peut reprocher à Hendler de ne pas réussir totalement ce basculement entre le thriller et le surnaturel. On pourrait qualifier cela de revers de la médaille, puisqu'après être parvenu à ancrer le métrage dans un quotidien loin d'être reluisant, il emploie des artifices qui se révèlent trop sommaires pour que l'on adhère à la tonalité paranormale. Le glissement vers le surnaturel se fait ainsi via des gribouillis faits par l'enfant dans son coin et à des gros plans sur son regard pour nous indiquer ses tourments.

De la sorte, ce mauvais dosage a tendance à desservir le film, qui frôle le ridicule à force de surenchère dans la dernière partie. Néanmoins, malgré ce rythme bancal et un traitement inégal, WHISPER fait figure de série B sympathique.

André Côte
16/03/2012
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Whisper DVD Zone 1 25.94 €
Whisper DVD Zone 2 15 €
Vous aimez Whisper ?
Trailer Whisper
En vente sur Sin'Art
  • Pochette WHISPER - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    25.94€
  • Pochette Whisper - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €