Dying God


Après quelques années de bons et loyaux services rendus au fandom hexagonal (ATOMOVISION, LE VOYEUR), Fabrice Lambot réalise, en 2001, son premier court métrage en Argentine : INSANITY. Ce qui caractérise cette première pelloche, c'est une ambiance particulièrement poisseuse et dérangeante, et cela, malgré une fin peu originale. En 2005, Fabrice Lambot récidive avec LE SANG DU CHATIMENT, une variation habile autour du thème très à la mode des experts criminologues. En 2008, il revient, avec DYING GOD.
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €