S U E U R S     F R O I D E S

The Return
USA - 2006 - Réalisation : Asif Kapadia - Interprètes : Sarah Michelle Gellar, Sam Shepard.

Une jeune femme a des visions qui la ramènent immanquablement dans une petite ville du Texas, état américain où elle a grandi. Pour en savoir plus et parce que son père est incapable de lui donner des réponses, elle décide donc de se rendre sur les lieux. Elle rencontre alors un beau et mystérieux garçon qui semble être le lien entre son enfance et ces visions qui sont comme les souvenirs de quelqu’un d’autre…
Cette histoire d’hallucinations n’a rien de franchement original et c’est bien ici que l’on pointera le principal défaut de THE RETURN. Nous avons affaire à un petit film sans réelle ambition, à la photographie jolie mais qui choisit des teintes qui ne nous rappellent pas vraiment le Texas que nous aimons. Les acteurs ne sont jamais en nage à cause de la chaleur, ça pourrait faire couler le maquillage de Miss Gellar. D’ailleurs, personne ne se souviendra de l’interprétation quelconque des deux acteurs principaux. Sarah Michelle Gellar et Sam Shepard rivalisent de morosité pour incarner deux personnages qui passent leur temps à bouder. Zéro expression est au menu, du coup, difficile de s’intéresser à ces personnages qui, comme le scénario, ne proposent rien de véritablement neuf.
Produit mainstream oblige, la réalisation sait néanmoins se montrer efficace et fidèle au manque de prétention de l’ensemble. La seule ambition est de divertir, pas de faire réfléchir ou de grandir le spectateur. En ce sens, THE RETURN atteint tranquillement ses objectifs. Le dépaysement est là et le scénario dévoile ses mystères avec doigté. Au final, le film s’avère également courageux avec une conclusion pas très joyeuse, dommage que l’interprétation ne soit pas, elle, inspirée.
Plus étonnant est la présence de Gregory Nicotero au générique. Pour les personnes qui ont grandi dans les années 90, Greg Nicotero, c’est ARMY OF DARKNESS, DOPPELGANGER, FROM DUSK TILL DAWN… Alors, certes, aujourd’hui, c’est aussi LES CHRONIQUES DE NARNIA, SERENITY ou THE ISLAND, mais de là à être embauché sur THE RETURN… C’est un peu comme si on demandait à Tom Savini de faire les effets spéciaux de ET ! Et encore, dans ET, il y a du travail alors que dans THE RETURN, il n’y a pas l’ombre d’un maquillage à appliquer sur un acteur.

André Quintaine rubrique review
Images 0 The Return

Images 1 The Return

Images 2 The Return

Images 3 The Return